Un début de printemps plutôt sec …

L’hiver 2019/2020 a été copieusement arrosé et c’est une bonne nouvelle car les pluies se font rares depuis le début du printemps. Les épisodes pluvieux se font rares, la végétation puise davantage et les températures remontent. Plusieurs facteurs qui laissent craindre un nouvel épisode de sécheresse dans les prochains mois si la tendance ne s’inverse pas. 

Ce début de mois de Mai est particulièrement sec notamment près du littoral et près de la frontière belge. Quelques ondées ont apporté un peu de pluie sur la partie Sud de la région notamment en bordure de la Somme et l’Aisne au début du mois. La tendance pour la dernière quinzaine de Mai ne devrait pas arranger la situation puisque la pluie devrait continuer à se faire rare (hormis un risque de quelques ondées éparses). Les températures devraient rester assez douces avec un pic de chaleur attendu vers le 20/21 Mai, ce qui favorisera un assèchement des sols et pourrait engendrer un épisode de sécheresse de surface. 

Voici quelques exemples de cumuls de pluie sur la région : 

  • 2,2 mm à Dunkerque / Boulogne-sur-Mer / Cap Gris Nez 
  • 3 mm à Biache-St-Vaast
  • 3,4 mm au Touquet 
  • 3,8 mm à Lille           
  • 4,8 mm à Calais 
  • 10,4 mm à Croisette / Cambrai
  • 11,2 mm à Hestrud 

 

Si l’on prend un peu de recul sur le début de l’année 2020, les pluies abondantes de Janvier et Février permettent de rattraper le déficit. Les cumuls varient entre 210 et 240 mm sur la région avec un arrosage un peu plus marqué sur le littoral du Pas-de-Calais (jusqu’à 285 mm à Boulogne-sur-Mer). A noter qu’à cette époque de l’année le cumul entre le 1er Janvier et le 16 Mai devrait être de plus ou moins 250 mm. 

Le rechargement des nappes a été correct durant l’hiver, mais ce début de printemps sec et assez doux risque de nous faire plonger à nouveau vers un épisode de sécheresse, si les pluies ne reviennent pas dans les prochaines semaines. 

Canicule entre Mardi 23 et Jeudi 25 Juillet inclus

La chaleur fait son retour sur la région dès ce Lundi avec à nouveau la barre des 30°C qui sera atteinte dans les terres. Cette chaleur s’accentuera encore davantage pour les journées de Mardi et Mercredi avec un pic de chaleur prévu ce Jeudi. Les températures maximales pourraient avoisiner les 40°C durant cette canicule sur certaines villes de la région. 

Alerte ORANGE CANICULE déclenchée par Météo Nord-Pas de Calais sur une bonne partie de la région en raison de températures remarquables voire records. La chaleur sera tout aussi étouffante sur le littoral du Pas-de-Calais mais un petit vent marin devrait faire baisser le mercure pour la journée de Mercredi avec 23 à 28°C d’où l’alerte de niveau JAUNE mais le mercure pourrait atteindre 35 à 38°C ce Jeudi. 

Cette canicule pourrait rentrer dans les annales, non pas pour sa durée qui reste plutôt courte (3 voire 4 jours) mais par son intensité. Les records de chaleur absolue risquent d’être atteints voire battus sur une bonne partie de la région y compris en bord de mer. 

Records absolus relevés dans la région : 

  • 38,3°C à Dunkerque le 19 Juillet 2006
  • 37,8°C à Cambrai le 6 Août 2003
  • 37,7°C à Hestrud le 27 Juillet 2018 (début des relevés en 2012)
  • 37,6°C à Lille le 27 Juillet 2018 
  • 36°C à Le Touquet le 3 Août 1990
  • 35,4°C à Boulogne-sur-Mer le 1er Juillet 2015 
  • 31,7°C au Cap Gris Nez le 29 Juin 2019 (début des relevés en 2012)

Il est recommandé de boire de l’eau très fréquemment, de bien fermer vos fenêtres et volets le jour, de prendre des nouvelles des personnes seules et fragiles. Évitez de sortir aux heures les plus chaudes de la journée (12-18h). 

Cette période de canicule devrait prendre fin ce Vendredi matin avec une baisse des températures mais la chaleur perdurera encore tout en restant plus modérée. 

Pour rappel, les alertes émises par Météo Nord-Pas de Calais sont totalement indépendantes des autres organismes de météo et ne remplacent en aucun cas le bulletin officiel de Vigilance Météo. Elles ne doivent en aucun cas servir pour la protection de biens et/ou de personnes. 

Risque de sécheresse cet été ?

Pour l’heure, aucune restriction d’eau n’est signalée sur le Nord et le Pas-de-Calais. Les nappes phréatiques ne cessent de diminuer depuis plusieurs semaines en raison d’un manque de précipitations et pour cause, le mois de Juin enregistre un très fort déficit pluviométrique. Les fortes chaleurs de ces derniers jours et des prochains jours n’arrangeront en rien l’état des sols qui ne cessent de se dessécher de jour en jour.  

► Un mois de Juin très sec ! 

Les pluies se sont fait rares et très disparates en Juin sur la région. Elles sont tombées principalement sous forme d’averses orageuses en première partie de mois. Sur certains secteurs, il n’est pas tombé une goutte de pluie depuis près d’un mois ! 

Cumuls de pluies en Juin :  

  • 3,2 mm à Dunkerque (déficit de 95%) 
  • 6 mm à Boulogne-sur-Mer (déficit de 90%)
  • 7,7 mm à Lille (déficit de 88%) 
  • 16,3 mm à Le Touquet (déficit de 75%)
  • 51,8 mm Hestrud (déficit de 15%)

► Vers un temps très sec en Juillet ? 

La tendance saisonnière publiée récemment laisse craindre un large déficit de pluviométrie pour le mois de Juillet. Le temps serait majoritairement anticyclonique et bien ensoleillé. Une sécheresse de surface est fortement envisagée d’ici quelques jours/semaines sur les secteurs qui auront été les moins arrosés. 

Il est encore difficile de prédire si nous serons touchés par une sécheresse dans les jours à venir, mais les dernières prévisions n’envisagent toujours pas ou très peu de pluie pour la première quinzaine de Juillet. Nous risquerons donc de connaitre prochainement un épisode de sécheresse.