Episode de canicule durable

Les très fortes chaleurs se poursuivent en ce milieu de semaine et vont encore s’intensifier dans les prochains jours avec des valeurs caniculaires sur la région durant plusieurs jours voire une semaine. Il est encore très difficile de donner une date de fin pour cet épisode de canicule car la situation restera bloquée plusieurs jours. Pour l’heure, la fin de l’épisode de canicule est envisagée au Mercredi 12 voire Jeudi 13 Août. 

On attend des valeurs dépassant régulièrement les 35°C dans les terres dès demain et des températures qui peineront à repasser sous la barre des 20°C au plus « frais » de la nuit. Des pointes à près de 38/40°C ne seront pas à exclure en centre ville temporairement. 

Météo Nord-Pas de Calais place donc l’ensemble de la région en alerte orange CANICULE car cet épisode sera durable et s’annonce particulièrement difficile pour les personnes les plus fragiles. 

Soyez donc très prudents et vigilants envers les plus sensibles et les animaux qui souffrent également de cette chaleur. Pensez à vous hydrater régulièrement et à aérer uniquement le soir et le matin très tôt. 

Pour rappel, les alertes émises par Météo Nord-Pas de Calais ne remplacent en aucun cas le bulletin officiel de Météo France. Elles ne doivent pas servir pour la protection de biens et/ou de personnes. 

Nouvel épisode de fortes chaleurs durable

Après le pic de chaleur bref et intense de la semaine dernière, une nouvelle bouffée d’air chaud est prévue demain sur la France et la région. Les températures repartiront à la hausse et devraient dépasser régulièrement la barre des 30°C voire celle des 35°C entre Vendredi et Samedi dans les terres. Près du bord de mer, la chaleur sera plus fluctuante avec des journées un peu moins chaudes en raison d’un vent marin. 

Météo Nord-Pas de Calais a décidé de placer dès demain la région en alerte de niveau Jaune en raison d’un épisode de fortes chaleurs. Cette alerte sera très probablement prolongée de quelques jours sur la partie centrale et Est de la région car on attend un petite baisse du mercure ce week-end près du littoral (à confirmer). Le niveau exact des températures reste encore mitigé pour la fin de semaine avec un risque de canicule dans les terres, où l’on risque de dépasser les seuils fixés à 18°C en température minimale et 33°C en température maximale (durant 3 jours et 3 nuits consécutifs). 

Ce Mercredi, on attend des valeurs comprises entre 24 et 27/28°C sur le littoral. Dans les terres, les valeurs maximales seront de 28 à 30°C dans les grandes villes (Lille, Lens, Douai et Valenciennes). 

N’hésitez pas à suivre régulièrement l’évolution de la situation sur notre site internet ou notre page Facebook. 

Pour rappel, les alertes émises par Météo Nord-Pas de Calais ne remplacent en aucun cas le bulletin officiel de Météo France. Elles ne doivent pas servir pour la protection de biens et/ou de personnes. 

Très fortes chaleurs ce Vendredi 31 Juillet

Un épisode bref et intense de fortes chaleurs va toucher la région ce Vendredi. Une bulle d’air très chaud en provenance d’Espagne et du Sud de la France, remonte vers la partie Nord et centrale de la France ce Vendredi. Les températures n’y seront pas record comme l’année dernière où l’on avait dépassé la barre des 40°C pour la première fois depuis le début des relevés. 

Cet épisode de fortes chaleurs sera bref car quelques cellules orageuses devraient se former localement en fin de journée et en première partie de nuit. Cependant, le mercure devrait rester élevé dans la nuit de Vendredi à Samedi avant d’entamer une baisse durant le week-end. 

Une carte d’alerte de niveau Jaune a été émise par Météo Nord-Pas de Calais en raison du niveau élevé des températures. On ne parle pas d’épisode caniculaire car celui-ci ne durera pas trois jours consécutifs. Il s’agit d’un fort coup de chaud et de températures caniculaires. Pensez à bien veiller sur les personnes les plus fragiles et à vous hydratez régulièrement. Évitez au maximum de sortir aux heures les plus chaudes de la journée (entre 12h et 18h). 

Ce Vendredi matin, on attend déjà des températures comprises entre 14 et 17°C en campagne au plus frais de la nuit. En ville, les valeurs seront régulièrement comprises entre 17 et jusqu’à 21°C dans le Boulonnais. 

Dans la journée, le mercure va s’envoler pour dépasser la barre des 35°C (seuil de très fortes chaleurs). On attend en moyenne jusqu’à 35 voire 37°C. Des pointes à 38°C ne sont pas à exclure en ville et vers la Picardie. Le Dunkerquois sera concerné par des valeurs de 34/35°C. Les valeurs humidex seront comprises entre 38 et 40 (ressenti en fonction de l’humidité). 

Une nouvelle vague de chaleur plus longue est pour le moment envisagée pour la semaine prochaine, mais la tendance reste encore à confirmer. 

Vers une vague de chaleur la semaine prochaine

La goutte froide baptisée « Nadine » qui aura occasionné des intempéries sur la France durant une bonne semaine, va enfin quitter le pays et laisser place aux hautes pressions. Nous serons sous l’influence de l’anticyclone la semaine prochaine, qui nous apportera un temps globalement sec et ensoleillé. Un flux de Sud/Sud-Ouest va faire remonter une masse d’air chaude en provenance du Nord de l’Afrique sur la France. Une vague de chaleur est donc à redouter sur notre région la semaine prochaine. 

Le soleil s’imposera pleinement sur la région à partir de Lundi et devrait perdurer toute la semaine prochaine, bien que l’échéance reste lointaine et que quelques foyers orageux seront à redouter en fin de journée. Les températures s’orienteront à la hausse dès Lundi et s’envoleront à partir de Mardi/Mercredi. La barre des 30°C sera très probablement atteinte à partir de Mercredi/Jeudi avec localement des pointes à 32/33°C. Les nuits s’annoncent chaudes également avec des valeurs souvent proches des 15/20°C. 

Pour l’heure, cet épisode à venir est qualifié de vague de chaleur car il aura une durée supérieure à trois jours et trois nuits. Les seuils de canicule ne seront pas atteints durant trois jours consécutifs (18°C en minima et 33°C en maxima). L’intensité et la durée de cet épisode de chaleur seront à peaufiner dans les prochains jours, mais l’épisode de fortes chaleurs est d’ores et déjà certain. 

Début d’un épisode de sécheresse dans la région…

Après un épisode de sécheresse durable en 2019, les pluies importantes de l’automne et l’hiver 2019/2020 ont permis un bon remplissage des nappes et une humidification des sols en surface. Or, depuis le début du printemps, les pluies se font très rares voire quasi absentes sur certains secteurs. Le vent de Nord-Est aura soufflé durablement durant le printemps asséchant ainsi les sols. 

Les départements du Nord et du Pas-de-Calais sont donc placés en vigilance sécheresse jusqu’au 30 Juin 2020. Si l’on se base sur notre tendance saisonnière, il est fort probable que cet sécheresse s’installe davantage cet été tout en étant plus importante encore. 

 

Le mois de Mai aura été particulièrement sec sur la région et plus particulièrement vers le littoral et le bord de la Belgique où l’on relève un déficit pluviométrique de -85 à -95% par rapport à la normale !! L’ensoleillement s’est également montrer très généreux favorisant l’évaporation de l’eau d’où une sécheresse de surface déjà bien installée sur la région (pelouses grillées). 

Quelques pluies ou averses éparses sont attendues dans les prochains jours, mais les quantités d’eau resteront très insuffisantes pour combler le manque et faire face à la demande en eau des végétaux. 

Un début de printemps plutôt sec …

L’hiver 2019/2020 a été copieusement arrosé et c’est une bonne nouvelle car les pluies se font rares depuis le début du printemps. Les épisodes pluvieux se font rares, la végétation puise davantage et les températures remontent. Plusieurs facteurs qui laissent craindre un nouvel épisode de sécheresse dans les prochains mois si la tendance ne s’inverse pas. 

Ce début de mois de Mai est particulièrement sec notamment près du littoral et près de la frontière belge. Quelques ondées ont apporté un peu de pluie sur la partie Sud de la région notamment en bordure de la Somme et l’Aisne au début du mois. La tendance pour la dernière quinzaine de Mai ne devrait pas arranger la situation puisque la pluie devrait continuer à se faire rare (hormis un risque de quelques ondées éparses). Les températures devraient rester assez douces avec un pic de chaleur attendu vers le 20/21 Mai, ce qui favorisera un assèchement des sols et pourrait engendrer un épisode de sécheresse de surface. 

Voici quelques exemples de cumuls de pluie sur la région : 

  • 2,2 mm à Dunkerque / Boulogne-sur-Mer / Cap Gris Nez 
  • 3 mm à Biache-St-Vaast
  • 3,4 mm au Touquet 
  • 3,8 mm à Lille           
  • 4,8 mm à Calais 
  • 10,4 mm à Croisette / Cambrai
  • 11,2 mm à Hestrud 

 

Si l’on prend un peu de recul sur le début de l’année 2020, les pluies abondantes de Janvier et Février permettent de rattraper le déficit. Les cumuls varient entre 210 et 240 mm sur la région avec un arrosage un peu plus marqué sur le littoral du Pas-de-Calais (jusqu’à 285 mm à Boulogne-sur-Mer). A noter qu’à cette époque de l’année le cumul entre le 1er Janvier et le 16 Mai devrait être de plus ou moins 250 mm. 

Le rechargement des nappes a été correct durant l’hiver, mais ce début de printemps sec et assez doux risque de nous faire plonger à nouveau vers un épisode de sécheresse, si les pluies ne reviennent pas dans les prochaines semaines. 

Orages localement violents ce Vendredi 17 Avril

Le premier épisode orageux de l’année 2020 aura été marquant pour quelques communes du Nord et du Pas-de-Calais, avec deux foyers orageux particulièrement forts voire intenses. Après plusieurs journées particulièrement chaudes pour la saison, l’arrivée d’un temps instable s’est manifestée par des orages plutôt épars. 

 

  • Un premier foyer orageux s’est produit sur les secteurs situés entre Arras, Cambrai et Douai. L’activité électrique s’est révélée la plus intense sur les communes de Erre, Arleux, Somain et Lecelles avec respectivement 121, 114, 111 et 98 impacts de foudre. Des pluies torrentielles ont accompagné ces orages avec inondations et des coulées de boue dans certaines villes et en campagne. De fortes chutes de grêles se sont produites localement déposant ainsi un tapis de plusieurs centimètres de glace au sol notamment à Quéant (Nord). A noter que l’on a relevé 1560 impacts de foudre dans le département du Nord. 

 

  • Le second foyer orageux était positionné sur le Pas-de-Calais avec cette fois-ci une activité électrique importante, puisque l’on a relevé jusqu’à 397 impacts de foudre à Auxi-le-Chateau, 189 à Buire-au-Bois et 174 à Oisy-le-Verger. Quelques dégâts localisés sont également signalés dans le Ternois qui a été le secteur le plus impacté par cet orage. Le département du Pas-de-Calais est le deuxième département de France métropolitaine le plus foudroyé ce 17 avril avec 2511 éclairs.  

 

     

Un week-end très printanier en perspective

Alors que les températures sont parfois fraîches en ce début de semaine, elles le resteront encore jusqu’à Vendredi inclus avec un mercure qui plafonnera autour de 10/11°C en journée. Des passages nuageux parfois denses sont attendus Jeudi et Vendredi, mais la bonne nouvelle sera pour le week-end. 

Une « bouffée » d’air assez chaud devrait gagner la région en seconde partie du week-end et pourrait perdurer encore la semaine prochaine avec toutefois un peu d’instabilité. Les premières tendances pour le week-end sont très optimistes avec un temps agréable qui pourra prendre localement un petit air de fin de printemps. 

Tendance pour le week-end : 

  • Samedi 4 Avril, quelques rares passages nuageux termineront de se dissiper dans la matinée, puis le soleil devrait briller généreusement sur la région. Les températures commencent à remonter avec un mercure compris entre 2 et 5°C au réveil et jusqu’à 11/13°C voire localement 14°C l’après-midi. 

 

  • Dimanche 5 Avril, une très belle journée nous attend avec un soleil radieux tout au long de la journée avant que quelques nuages n’arrivent en toute fin de journée par le littoral. Les températures s’envolent et seront comprises entre 3 et 7°C au réveil. Une grande douceur nous accompagnera dans l’après-midi avec des températures fréquemment comprises entre 15 et 18°C voire localement jusqu’à 19°C. 

Bilan de l’hiver 2019-2020

Le printemps météorologique vient de débuter ce Dimanche 1er Mars, et il est l’heure de dresser le bilan de l’hiver 2019/2020. On pourrait pratiquement parler d’automne à rallonge car l’hiver ne s’est pas vraiment manifester cette année. Plusieurs points sont à noter pour ce bilan de l’hiver 2019/2020. On peut noter une douceur remarquable tout au long de l’hivers, des gelées faibles, l’absence de neige, des pluies et des tempêtes à répétition. 

  • Une douceur remarquable !

Nous avons connu quelques petites gelées de temps à autre, mais c’est principalement la douceur qui s’est imposée tout au long de l’hiver. Une douceur record puisque l’excédent thermique pour l’hiver est de +2,5°C sur la région. La douceur a été présente tout au long de l’hiver puisque les mois de Décembre, Janvier et Février enregistrent tous un important excédent thermique. La palme revient au mois de Février qui a été particulièrement chaud sur la région avec un excédent de + 3,4°C en raison d’un flux de Sud-Ouest/Ouest largement dominant apportant une douceur océanique. 

  • Un rechargement des nappes phréatiques 

La pluie s’est laissé désirer tout l’été et une partie de l’automne 2019 avec une période de sécheresse durable. L’arrosage aura été bénéfique pour les sols avec un excédent pluviométrique de 38% en moyenne pour l’hiver sur la région. Les secteurs à l’Ouest de la région (principalement le Pas-de-Calais) ont reçu davantage de pluies, avec un excédent avoisinant les +50%, tandis que l’Est de la région avoisine des +20%. La palme revient une nouvelle fois au mois de Février qui aura été très arrosé puisque l’on a reçu le double de précipitations par rapport à un mois classique. On peut également noter que le mois de Février aura connu en moyenne 21 jours de pluie et 18 jours de vent fort, en raison d’une succession de perturbations actives propulsées par un fort courant Jet. 

  • Un ensoleillement plutôt de saison 

Le soleil n’a pas fait de réels excès cet hiver avec toutefois une apparition moins franche depuis le passage en 2020 puisque Janvier et Février enregistrent une baisse de 10/15% de l’ensoleillement. Aucune réelle anomalie ne se dégage à ce sujet car le bilan est de 2% d’ensoleillement en moins par rapport à la normale.  

 

Énième coup de vent ce week-end …

La série se poursuit après 3 week-ends marqués par des vents forts, celui à venir n’échappera pas à la règle avec un coup de vent attendu ce Samedi. Une tempête baptisée JORGE va balayer la partie Nord du Royaume-Uni et devrait nous impacter plus légèrement avec un coup de vent assez bref ce Samedi. Les plus fortes rafales de vent devraient se produire essentiellement au passage d’averses qui prendront localement un caractère orageux. 

Le vent devrait commencer à souffler fort en fin de matinée avec de fortes rafales au passage d’un front pluvieux. On attend en moyenne des rafales comprises entre 70 et 90 km/h voire 100 km/h sur le littoral. Dans l’après-midi et la soirée, de fortes averses seront à craindre notamment dans l’Ouest de la région. Au passage de ces averses, le vent va brutalement s’accélérer pour avoisiner les 90/100 km/ dans la partie Ouest des terres et sur le littoral du Nord. C’est sur le littoral du Pas-de-Calais que les rafales de vent seront les plus fortes puisque l’on attend des bourrasques entre 100 et 120 km/h voire localement 130 km/h sur les Caps exposés. 

Ces averses se poursuivront une bonne partie de la nuit de Samedi à Dimanche sur le littoral avec toujours de bonnes rafales de vent avoisinant localement les 100 km/h. 

Le vent risque encore de faire parler de lui pour la journée de Dimanche, mais la fiabilité reste encore moyenne. Il est encore délicat de donner avec précision des valeurs de vent. La prévision sera peaufinée dans la journée de Samedi. 

A noter que les alertes émises par Météo Nord-Pas de Calais ne remplacent en aucun cas le bulletin officiel de vigilance de Météo France. Les alertes ne doivent en aucun cas servir pour la protection de biens et/ou de personnes.